Accueil > Miscellaneous > Le métier d’enseignant chercheur

Le métier d’enseignant chercheur

lundi 17 mars 2008, par Cayrel

Le métier d’enseignant/chercheur

(d’après Guillaume Blin et Guillaume Fertin)

La plupart de vos enseignants sont Enseignants/Chercheurs càd, ’’Maître de Conférences’’ (MdC) ou ’’Professeur des Universités’’ (Pr), Doctorants ou ATER (Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche)
Le contact que vous avez avec eux se fait exclusivement autour de l’enseignement

Mais nous faisons aussi d’autres choses...

Un exemple

Albert E. jeune Maître de Conférences

Albert E. est MdC à l’Université Paris 8
Il est enseignant en Informatique : il dépend de l’Université de Paris 8 et/ou de l’UFR Sciences et/ou du département d’informatique

Il fait sa recherche au Laboratoire d’Informatique de Paris 8 :

il dépend d’un Laboratoire de Recherche
il fait sa recherche dans l’équipe ’’Machin’’ :
il dépend d’une Équipe de Recherche

Son parcours universitaire

Albert E. avant d’être MdC à l’Université Paris 8 :

XXXX-2004 : après au moins 5 années Albert décroche un Master Pro ou Recherche
Ayant fini dans les premiers de sa promo, il décroche une bourse de thèse de 3 ans (parmi les 2-3 attribuées à son laboratoire d’accueil)
2004-2007 : Albert prépare un doctorat sous la direction d’un professeur d’université et avec généralement l’encadrement d’un maître de conférences
Avant mi-décembre 2007, il soutient sa thèse (rédigée sous la forme d’un manuscrit) devant un jury composé d’experts de son domaine (qui évaluent son travail de 3 ans)
Après un peu plus de 8 années d’études Albert n’est toujours pas au bout de ses peines ... il lui reste à trouver un poste d’enseignant-chercheur

Albert dans la jungle du recrutement

Dès l’obtention du doctorat, Albert demande à être qualifié aux fonctions de maître de conférences par le Conseil National des Universités. Cette demande est annuelle (càd une unique chance par an) et se déroule vers mi-décembre.

Elle se fait sous la forme d’un dossier contenant un CV, un projet de recherche et 3 de ses plus marquantes publications Albert a donc besoin d’un financement pour cette année de candidature (souvent un Post-Doctorat ou un ATER).

Une fois la qualification obtenue (environ 60% de qualifiés en Informatique), Albert se présente aux concours de recrutement ouverts par emploi dans chaque établissement d’enseignement supérieur. Un ratio de 400 qualifiés pour 150 postes en moyenne.

Les étapes de candidature sont :

acte de candidature sous la forme d’un CV d’enseignement et de recherche avec projet de recherche adaptés au poste visé (soit un dossier par poste) publié au journal officiel
après pré-selection sur dossier, audition devant un jury
classement des candidats par une commission
... jeu de taquin et avec beaucoup de chance un poste dans un laboratoire qui lui plait un peu
Albert a alors en moyenne 30 ans et enfin le métier pour lequel il s’est battu

Quelques chiffres approximatifs :

Environ 10000 docteurs chaque année
6800 qualifiés MCU
2000 recrutés
Selon les sections : de 3 qualifiés pour 1 poste à 10 qualifiés pour 1 poste en biologie
Le % de recrutés l’année de la qualification varie de 4% (biologie, chimie) à 25% (info, electronique)

La lutte est dure pour Albert ... quelle est la motivation qui le pousse à persévérer ?

Les motivations pour de longues études et un avenir incertain

Albert est vénal ?

Le salaire de départ est d’environ 1680.15 Euros net (avec une prime annuelle de 1200 Eur pour le ’’motiver’’ à trouver le temps de faire de la recherche) par mois (avec un bac+8)
En fin de carrière (de MdC) son salaire sera plafonné autour de 3038.44 Euros (après 25 années de bons et loyaux services)
Alors NON Albert n’est pas vénal !

Mais qu’est-ce qui le motive alors ?

Les motivations pour de longues études et un avenir incertain

Albert croit au service public de qualité

Si ce n’est pas l’argent, qu’a priori ce n’est pas par facilité ... il ne reste que la passion de son métier !
Son indépendance bien sûr :
Liberté -_ fortement contrainte -_ de gérer ’’au mieux’’ le partage de son temps de travail entre Enseignement, Administration et Recherche
Liberté d’enseigner les fondamentaux de sa discipline sans déviance commercial
Liberté de faire de la recherche fondamentale (socle de toute recherche appliquée) dans un contexte cadré par son laboratoire

La passion de l’enseignement et du contact humain (un enseignant chercheur côtoie et suit le parcours de centaines d’étudiants de diverses horizons par an)

L’Enseignement

La partie visible de l’iceberg
Service : un minimum statutaire de 192h d’enseignement par an, sachant que :

1h de CM est comptée 1h30 d’enseignement
1h de TD est comptée 1h d’enseignement
1h de TP est comptée 40 minutes d’enseignement

Service : toute combinaison de CM/TD/TP qui se monte à 192h ... environ 8h par semaine devant les étudiants.

Le responsable de module enseigne en CM, parfois en TD/TP

CM : préparation, mise à jour, zone d’enseignements partagée
TD,TP : préparation, correction, mise à jour, zone d’enseignements partagée
Corrections des CC, Examens et Projets
Jurys, Encadrement de stages et Suivi d’apprentis

L’Administration de l’Enseignement

UFR/IGM/IUT
Directeur d’institut
Conseils
Responsables d’année : emplois du temps, dates des CC et Examens, organisation du jury
Commission qui étudie les dossiers de candidature
Journée d’orientation, Portes Ouvertes, ...

Au niveau de l’Université

UFR/IGM/IUT
Réflexions et actions en ce qui concerne :
l’offre d’enseignement (révision ponctuelle des maquettes, refonte totale tous les 4 ans)
l’apprentissage
les stages
la communication (site Web, actions auprès des lycées, IUT, etc.)
l’aspect international (Erasmus, Masters Internationaux, etc.)

Université

Conseil d’Administration
Conseil Scientifique
Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire

La Recherche

La partie visible de l’iceberg

Recherche menant à des articles
Écrire les articles ... lus par des ’’arbitres’’ qui acceptent ou non la publication
Réécrire les articles (selon les remarques des arbitres)
Assister à des conférences où on présente l’article
Écrire des livres

Équipe de Recherche

Réunions régulières et séminaires (exposés techniques)
Encadrement de doctorants, soutenances de thèses
Réunions des responsables d’équipes
De l’argent pour faire fonctionner l’équipe
Le responsable d’équipe gère l’argent

Collaborations

La recherche ne se fait pas en vase clos
Déplacements pour travailler avec un/des collègue(s)
Invitations de collègues
Participation à des réunions nationales

Argent

Écrire des projets pour avoir de l’argent
Gros projets ... plusieurs laboratoires impliqués
... réunions de travail, avant et pendant le projet
Rapports fréquents et détaillés sur les projets en cours
Justification des dépenses

Évaluation/Expertise

Arbitrage d’articles (environ 10 par an)
Expertise de projets soumis par d’autres chercheurs
Rapporteur/examinateur de thèses

Organisation de Conférences

Mise en place d’un ’’comité scientifique’’
Site Web et publicité
Subventions
Lieu + hébergement + restauration
Logistique sur place le temps de la conférence

Fonctionnement du Laboratoire

Conseil de Laboratoire
Réunion des Responsables d’Equipes
Gestion des locaux

Au niveau du laboratoire

Recrutement (doctorants, enseignants/chercheurs)

Décision du type de recrutement (càd : pour quelle équipe suivant une politique globale du laboratoire)
Lecture des dossiers de candidature
Sélection

Évaluation du laboratoire

Tous les 4 ans, mais se prépare pendant environ 1 an
Rapport d’activité
Visite d’experts pendant 2 jours

École Doctorale

Concerne donc les doctorants

Structure complexe
Possédant un Conseil
Fonctionne grâce à des enseignants-chercheurs

En résumé

Le travail d’un Enseignant/Chercheur se partage entre

Enseignement + admin. enseignement (50%)
Recherche + admin. recherche (50%)

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Habillage visuel © Kozlika sous Licence GPL